plombier Paris

Par but d’éviter les problèmes qui résident entre les artisans et les clients en ce qui concerne les tarifications des travaux de plomberie, un arrêté, qui avait entré en vigueur le 1er Avril 2017, cite que les plombiers sont obligés d’afficher leurs tarifs des travaux de dépannage, de réparation et d’entretien dans le secteur du bâtiment et de l’équipement des maison, enligne sur leur site web officiel et avec transparence.

 

L’objectif de l’arrêté de 1er avril 2017

C’est aussi souvent que vous appelez un service d’urgence plombier Courbevoie pour des réparations et après l’achèvement des travaux, vous avez été surpris par les taris élevés des prestations. Cela n’est plus le cas, puisque l’objectif de l’arrêté du 1er avril 2017 est de délivrer au consommateur comme vous, les tarifications des plombiers professionnels de l’artisanat, avec plus de transparence. Une publication de la Direction générale de l a concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) était la cause derrière l’annonce de cet arrêté. Il avait d’ailleurs un assez nombre de plaintes en ce qui concerne les travaux de réparations des artisans.

Ainsi, et dès l’annonce de l’arrêt du 1er avril 2017, tous les interventions des plombiers à domicile doivent être affichés sur leurs sites web. Des informations détaillées en ce qui concerne les tarifs et les réparations de dépannage et d’installation sont obligées d’être mise à jour sur le site internet de l’entreprise.

Les premiers postes qui ont été enregistré le plus grands nombre de plaintes reçues par la Direction de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), sont les interventions de dépannage et réparation à domicile. La DGCCRF a créée une campagne de sensibilisation contre la pratique de ce genre de travail par des artisans non professionnels et non sérieux. L’arrêté du 1er avril a d’ailleurs obligé aux services quotidiens comme aux services d’urgence plomberie Paris, de délivrer au consommateur un document portant tous les détails et les informations sur leurs  interventions, et cela doit être fait avant tout commencement de travail.

Les éléments qui doivent être affiché en ligne

Afin de mieux transporter les nouvelles affichages en ligne aux clients, l’arrêté du 1er avril 2017 a noté le groupe des éléments qui doivent être délivrés pour les locaux ou mise en ligne sur le site.

Ainsi, un  artisan plombier professionnel doit partager avec ses clients les périodes de main d’œuvre (TTC), les modalités du temps estimé, les tarifs TTC des interventions proposées (ce serait mieux d’afficher le prix au mètre linéaire ou au mètre carré). Les frais de déplacements, s’il y en a, doivent aussi être affichés.

Ce qui ne doit pas être oublié lors de l’affichage de ces informations, le professionnel est demandé de délivrer le caractère de devis qu’il offre, c’est-à-dire qu’il soit gratuit ou payant ; dans le cas d’un devis payant, le montant doit être affiché aussi.

L’entreprise ne doit pas aussi oublier d’afficher les divers types d’interventions qu’elle offre. Aussi si elle offre des services d’ d’urgence plomberie Paris ou non, puisque les services d’urgence coûtent souvent plus chers que les interventions quotidiennes.

Distinction entre les contrats

L’arrêté du 1er avril 2017 a fait aussi la distinction entre les contrats faits à distance et les accords conclus dans les locaux du plombier professionnel. L’ensemble des artisans professionnels sont obligés de délivrer avant l’achèvement des travaux, un dossier précontractuel et contractuel, qui remplace ce qui existe aujourd’hui, le devis et l’ordre de réparation.

Finalement, le plombier professionnel doit passer l’information au consommateur que tous les éléments, les pièces ou les appareils remplacés peuvent être gardés chez le client. Cela devra bien sûr être manuscrit sur le devis dès le début.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here